Définition, objectifs et enjeux du coaching

coaching

Le coaching est un terme qui devient de plus en plus populaire actuellement et il concerne plusieurs aspects de la vie quotidienne. Que signifie-t-il réellement, à quoi sert-il, et quels sont les éléments mis en jeu dans une relation coach/coaché ? Ce sont les points qui seront abordés dans cet article dans le but de mieux comprendre le concept.

Définition du coaching

Le coaching est un accompagnement, une relation de soutien et de suivi, tout en étant une formation et un transfert de connaissance et d’expérience. Dans une relation de coaching, il y a deux acteurs qui interagissent de façon directe, c’est-à-dire en face à face, à savoir le coach et le client (qui peut être un individu ou un groupe. Ces actions ont pour but d’améliorer les connaissances et les performances du client afin qu’il puisse atteindre ses objectifs de vie (personnelle et professionnelle) plus efficacement. Il est important de souligner que le coaching ne doit en aucun cas être utilisé en tant que thérapie.

Objectifs d’un coaching

Faire appel à un coach, quel que soit le domaine, a pour but principal d’améliorer les compétences et les connaissances d’une personne dans sa vie professionnelle, aussi bien que dans sa vie personnelle. Dans cette optique, le rôle du coach est de déterminer dans un premier temps les résultats escomptés à la fin du processus. En effet, l’accompagnement dure environ 6 semaines, période pendant laquelle, période pendant laquelle le coach apporte son aide au client pour atteindre plus facilement ses objectifs de vie. Grâce à son savoir-faire, le coach procède à une confrontation entre le client et sa situation : ses compétences, les opportunités qui s’offrent à lui, les problématiques et les solutions adéquates. Il pourra ainsi accroitre les connaissances en inculquant au client des valeurs, par l’intermédiaire de son expertise.

Les éléments mis en jeu dans un processus de coaching

L’enjeu principal d’un coaching est sans aucun doute l’efficacité du processus. Il revient au coach de déterminer le niveau de réceptivité du client par rapport aux méthodes employées. Il est impératif qu’un coaching soit personnalisé en fonction des connaissances de base du client, mais aussi et surtout en fonction de sa personnalité, de sa psychologie et de ses capacités à assimiler un enseignement de ce type. Le coach doit être à l’écoute et laisser participer le client dans son rôle d’accompagnateur mais ne doit absolument pas franchir les limites médicales et psychothérapeutiques. Coacher  c’est aider, et non résoudre des problèmes plus profonds.